Posts tagged ‘unilinguisme’

I don’t speak English but I french well!

Dave Douglas & Keystone à Rimouski

Dave Douglas & Keystone sur la scène de la salle Desjardins-TELUS à l'occasion de la 26e édition du Festi Jazz international de Rimouski en 2011.

Bon samedi ensoleillé!

Je sais que ça fait tout un bail que je n’ai pas pris le temps d’écrire un article sur mon blogue mais j’ai finalement effectué des changements importants au niveau professionnel depuis peu. En effet, j’ai passé une entrevue au début de juin pour un poste d’enseignant en techniques de tourisme au Cégep de Matane et j’ai obtenu le poste. Il s’agit presque d’un temps plein pour l’automne. On verra après.

J’ai enfin compris, après 30 ans de vie professionnelle…, qu’il n’y avait que 24 h dans une journée et 7 jours dans une semaine. Après plusieurs mois à travailler entre 70 et 80 heures par semaine et à ne pas profiter des vacances (ou si peu), ce changement professionnel est le bienvenue.

Non pas que je ne m’amusais pas où j’étais mais je n’ai jamais réussi à donner tout le temps prévu à un de mes clients puisque l’autre m’accaparait tellement.

Y a pas d’âge pour apprendre…

Ah oui, quel est le rapport entre ce qui précède et le titre de ce billet? Aucun vous réponds-je! C’est uniquement parce qu’hier je suis allé voir le spectacle de Dave Douglas & Keystone à la salle Desjardins-TELUS dans le cadre du 26e Festi Jazz international de Rimouski. Vous pouvez d’ailleurs jeter un coup d’oeil au texte que je viens d’écrire pour le blogue de Tourisme Bas-Saint-Laurent.

Ceci dit, Dave Douglas, un fantastique trompettiste américain, a pris le temps de parler en français avec les spectateurs. C’était plus que sympathique.

Ça m’a fait penser que pendant ce temps, notre boute-en-train de premier ministre du Canada venait de nommer un unilingue anglophone aux propos légèrement xénophobes et anti-francophones, comme directeur des communications de son cabinet. M. Harper doit sûrement faire de l’humour qu’il faut comprendre au 2e degré tellement le message qu’il veut passer dot être subtil.

Bah! En terminant, j’ai oublié de vous préciser que j’enseigne deux cours au Cégep de Matane (Communication publicitaire et Mise en marché de produits touristiques). Le premier groupe est composé de 31 étudiants dont 28 en provenance de la France, alors que j’accueille dans le second, 30 élèves dont les mêmes 28 étudiants français. Le plus cocasse là-dedans, c’est que ces étudiants français faisaient partie de quelque 100 étudiants internationaux que j’ai accueillis à Montréal dans la semaine du 8 au 14 août dernier.

Comme je ne leur avais pas dit que j’allais leur enseigner, j’anticipais beaucoup mon premier cours. J’avais hâte de voir si l’un d’entre eux allait souffler à son voisin : «Ah non, voilà le connard…». Malheureusement, cela n’est pas arrivé. Si j’avais entendu cette phrase, j’aurais donné 10 points à l’auteur 🙂

Bon automne à toutes et à tous! Je vous quitte car il faut que j’aille préparer des notes de cours et de labos!

0-04:00 samedi 3 septembre 2011 at 16:57 4 commentaires


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 48 autres abonnés

RSS Journal de la Vitrine du Bas-Saint-Laurent

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.