Touche pas à mes régions…

0UTC jeudi 22 janvier 2015 at 06:38 2 commentaires

Touche pas regions

Tôt ce matin, je suis allé signer la pétition sur le site Touche à pas à mes régions! pour me rendre compte à la fin que je l’avais déjà fait lors de son lancement… Faut croire que je vieillis.

Cette fois-ci, j’avais travaillé un peu plus le texte facultatif d’accompagnement. Je le recopie ici.

Comme dans les films, vous êtes avertis que « ce texte peut comporter des termes en lien avec la nudité ». Voilà, vous êtes avertiEs 🙂

Bonne lecture et une très belle journée à toutousses (moins long à écrire qu’à toutes et à tous…).


Je suis arrivé au Bas-Saint-Laurent en 1986 (de Montréal) et eu la chance de découvrir une autre mentalité, des gens ouverts, une qualité de vie exceptionnelle, un travail dans mon secteur d’activité, un fleuve tellement différent de mon précédent milieu de vie et, ah oui, une conjointe 🙂 (Vous pouvez changer l’ordre si vous le souhaitez).

J’ai changé d’emplois à quelques reprises, et la plupart du temps, au sein d’organismes contribuant à leur façon au développement (pas juste de la concertation, monsieur le ministre Moreau…) économique, social et environnemental, bref à la qualité de vie des citoyenNEs de ma région d’adoption.

Cela m’attriste énormément de constater que des gens haut placés, et pas seulement des politiciens au pouvoir (et peut-être pas juste eux) sont entrés dans une phase intense de masturbation intellectuelle devant des photos d’organigrammes de structures de plus en plus centralisées, et profitent de la situation politique actuelle pour tenter d’atteindre leur propre orgasme… au détriment d’une jouissance collective. Et n’oublions pas que la masturbation rend sourd… et cette fois-ci, on en a vraiment la preuve avec ce dialogue de sourds 🙂 (Toutes mes excuses aux personnes réellement sourdes.)

Alors, malgré leur horaire très chargé, pourquoi ne peut instituer une « Semaine obligatoire hors du comté des députés » (mobilité des députés) afin que ceux des comtés très urbains viennent se frotter à la réalité d’un comté ailleurs au Québec pendant une semaine, et vice-versa, bien que dans ce dernier cas, les députés des régions passent déjà beaucoup de temps à Québec et ont probablement étudié à Montréal dans leur prime jeunesse. Par contre, le Montréal d’aujourd’hui est bien différent de celui d’hier…

Mais avant d’instituer une semaine pour les députés, je remettrais sur les rails, encore faut-il qu’il y ait des locomotives et des wagons, une mobilité étudiante pour offrir la possibilité aux jeunes des milieux urbains et des régions de changer de place pendant deux à trois semaines annuellement, et pas seulement à l’occasion d’un tournoi ou de vacances. Je crois sincèrement que cela aiderait à une meilleure compréhension des réalités du Québec.

Et je sais de quoi je parle, car jusqu’à l’âge de 21 ans, j’étais certain que la « vie » était uniquement concentrée à « Montréal ». Il y avait bien un village à quelque 200 km vers l’Est, mais par la suite, il y avait un énorme « No man’s land » avec très peu d’habitants et une roche trouée tout au bout… J’y croyait dur comme fer jusqu’à ce que je m’inscrive au bacc en gestion et interventions touristiques de l’UQAM, et rencontrent des étudiants de Rimouski, Rivière-du-Loup, Chicoutimi, Saint-Georges-de-Beauce, Amos, etc. Il y avait donc de la vie ailleurs qu’à Montréal 🙂


Désolé pour ces petites élucubrations matinales.

Le fait d’enseigner présentement dans un des plus petits cégep au Québec, à des étudiants de plusieurs régions qui découvrent un milieu très convivial, ainsi qu’à des étudiants français qui, à très grande majorité, apprécient le milieu dans lequel ils ont vécu durant une pu plusieurs sessions, et appréhendent leur retour en France à la fin de cette expérience, me laisse encore plus perplexe devant les solutions mises de l’avant par le gouvernement actuel.

Entry filed under: Non classé. Tags: , , , , .

Ce conte-là se termine cette semaine :)

2 commentaires Add your own

  • 1. Louis Rome  |  0UTC jeudi 22 janvier 2015 à 19:10

    Hé hé!, très bon texte Michel. Tous les secteurs d’activités, dont le tourisme, risquent d’être mis durement à l’épreuve dépendant des propositions qui vont être mises sur la table par le gouvernement. Et encore là je doute que le mot « proposition  » soit le bon thème si on regarde le cas des CLD et des CRÉs.

    Continue à réfléchir à voix haute, c’est la seule manière d’être entendu.

    Louis

    Réponse
    • 2. michelhebert  |  0UTC jeudi 22 janvier 2015 à 21:27

      Bonsoir Louis.
      Merci pour le commentaire. Le mot « proposition » n’est effectivement pas le plus approprié dans les circonstances. Mais comme je suis végétarien depuis mes années au bacc en tourisme, j’hésite à utiliser des termes comme « boucherie », « trancher les budgets comme un saucisson », « porter des organismes à ébullition jusqu’à ce qu’ils s’évaporent », etc.
      Je vais donc suivre ton conseil et continuer à réfléchir et écrire à voix haute.
      Bonne continuation.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 47 autres abonnés

RSS Journal de la Vitrine du Bas-Saint-Laurent

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

%d blogueurs aiment cette page :