A2012 Mise en marché de produits touristiques

Cette page a été créé à l’intention des étudiantes et des étudiants inscrits à l’automne 2012 au cours « Mise en marché de produits touristiques » au département de Techniques de tourisme au Cégep de Matane.

Les étudiants et l’enseignant s’en serviront pour partager des découvertes au niveau de l’actualité, de sites Internet et blogues relatifs au marketing touristique et à la commercialisation.

Bon partage!

128 commentaires Add your own

  • 1. Karol-Anne Bouffard  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:00

    Bonjour 🙂

    Réponse
  • 3. EmilienAlliguié  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:00

    Le cour commence, AU TOP DU TOP !!

    Réponse
    • 4. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:03

      S’agit de rester en haut toute la session…

      Réponse
  • 5. Suzy Bergeron  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:00

    Bienvenue aux nouveaux arrivants et bonne session à tous!

    Réponse
    • 6. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:03

      Et à vous de même madame Bergeron.

      Réponse
  • 7. Ravelo Audrey  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:01

    coucou c est moi

    Réponse
  • 9. Jory  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:01

    Salut ! ça va ?

    Réponse
    • 10. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:04

      Ça pourrait aller mieux 🙂 Mais non, c’t’une farce!

      Réponse
  • 11. alex  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:01

    Salutations aux Quebecquoises arrivées dans notre classe!!!

    Réponse
    • 12. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:05

      Ainsi qu’aux quelques Françaises et Français ailleurs dans la classe 🙂

      Réponse
  • 13. Marien Gaëtan  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:01

    Salut

    Réponse
  • 15. Dorlet Charlotte  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:01

    montreal!!! tu m’as tué les pieds!!

    Réponse
    • 16. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:06

      Tiens, un commentaire philosophique 🙂 Tu peux prendre un bon bain de pied : eau chaude et sels marins…

      Réponse
  • 17. haouas  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:02

    Rozay that’s my nickname

    Réponse
    • 18. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:08

      Ton surnom me donne soif. Je pense que je vais passer à la SAQ m’acheter une bouteille de rosé.

      Réponse
  • 19. Sacha Poitevin  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:02

    Et Vive les Cowboys Fringants!

    Réponse
  • 21. Ludovic Berron  |  1-04:00 mercredi 5 septembre 2012 à 13:11

    A besoin d’une bonne nuit de sommeil…

    Réponse
    • 22. michelhebert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 06:08

      J’espère qu’elle aura été au rendez-vous 🙂

      Réponse
  • 23. neumann pierre  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:05

    hi

    Réponse
  • 25. Najimi  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:05

    j’aime le cochon. C’est trop bon. The Shin sekai.

    Réponse
    • 26. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:36

      Désolé mais je ne végète à rien.

      Réponse
  • 27. Claire Gorlt  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:06

    N importe quoi

    Réponse
  • 29. Lucie Obert  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:06

    Pas top la poutine …

    Réponse
    • 30. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:38

      Bof, c’est comme du foie gras…

      Réponse
  • 31. Rebecca  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:06

    YOLOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!!

    (You Only Live Once) 😀

    XOXO

    Réponse
    • 32. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:38

      Repeat it a second time and you’ll live twice…

      Réponse
  • 33. Charlotte Haouy  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:06

    Il fait chaud l`ABRICOT . He ho chapiteau !

    Réponse
    • 34. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:41

      Pas capable de donner suite à ce commentaire 🙂

      Réponse
  • 35. Lara Grinand  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:07

    Bonjour bonjour !!

    Réponse
  • 37. bouajila bilel  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:07

    Michewwwwwwwel, A fond Gars!!!!! Shalom, Salam, Salut!!!

    Réponse
    • 38. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:42

      Bilel, tu n’es pas obligé de me demander publiquement de perdre du poids (à fondre le gras)… 🙂

      Réponse
  • 39. pierre eletufe  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:07

    Bonjours,…

    Réponse
    • 40. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:34

      Y a pas de quoi, qui, comment, etc.

      Réponse
  • 41. Rémy Thuly  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:07

    Bonjour Monsieur,
    Je me contenterai de ceci étant donné le clavier qui n est pas un azerty mais un qwerty.
    Bonsoir.

    Réponse
    • 42. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:33

      Et en plus, c’est un PC…

      Réponse
  • 43. joffrey poussines  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:08

    et la c`est un peux comme de drame de la page blanche !!!!!!!!!!

    Réponse
    • 44. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:43

      Tu as quand même tapé sur un clavier noir…

      Réponse
  • 45. Prades Elise  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:08

    Tu veux tu commenter ? C’est correct ! :p

    Réponse
  • 47. Julie  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:09

    Bonjour !!!!!

    Réponse
    • 48. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:43

      Bonjour à vous aussi, madame Larrieu.

      Réponse
  • 49. Atef !  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:09

    Yo !

    Réponse
    • 50. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:45

      Yoyo! Un commentaire qui monte et redescend…

      Réponse
  • 51. Maud  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:10

    Fin de semaine en vélo éprouvante 🙂

    Réponse
    • 52. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:46

      Il faut que tu relèves la béquille pour ça avance mieux 🙂

      Réponse
  • 53. Kateline D'Auria  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:10

    Un combo Mama Burger, vive A&W !!!!

    Réponse
    • 54. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:46

      Hummm, madame a de la classe. Bonne fin de semaine Mama 🙂

      Réponse
  • 55. Malicorne  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:10

    C est Enorme!!!!!!!!!

    Réponse
    • 56. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:47

      Tiens, un autre qui fait référence à mon poids. Non mais c’est une manie chez vous les Français 🙂

      Réponse
    • 57. Sacha  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 15:53

      J’adore ce mec!!!

      Réponse
      • 58. michelhebert  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 21:43

        Qui? Où? Quand?

  • 59. Amar.R  |  1-04:00 jeudi 6 septembre 2012 à 16:11

    A ta naissance, tu es le seul à pleurer alors que tout le monde rigole ! Fait en sorte de mourir content alors que tu le monde pleure… #minute sentimentale..

    94 puissance de frappe ! Mr ROHFF au mic..

    Réponse
    • 60. michelhebert  |  1-04:00 vendredi 7 septembre 2012 à 07:47

      Je me demande ce que je ferai quand vous repartirez tous à Noël… Rire ou pleurer?

      Réponse
  • 61. Emilien.A  |  1-04:00 lundi 17 septembre 2012 à 21:03

    Bonjour à tous,

    Le Monde de l’Hôtellerie-restauration est un univers en plein développement, de plus en plus populaire et qui ne cesse de s’agrandir. Aujourd’hui, de nouveaux concepts voient le jour tous les ans.

    Restolib en fait partit et c’est la solution pour les restaurateurs de rentabiliser leurs jours de fermetures et pour les clients de s’approprier un restaurant pour faire des cours de cuisines, d’œnologie, de décoration de tables ou encore la préparation de cocktails.

    Les fondateurs (Nicolas Kalpokdjian en collaboration avec Olivier Chaput, chef cuisinier) proposent aux restaurateurs de louer les cuisines de leur établissement pendant les jours de fermeture pour la tenue de cours d’art de la table destinés à une clientèle de particuliers et/ou d’entreprises.

    La stratégie élaborée par Restolib est de permettre aux restaurateurs d’augmenter leurs rentabilités en louant leurs restaurants les jours de fermeture tout en recevant un nouveau flux de clientèle avec la promotion gratuite de leurs restaurants sur le site Restolib.fr

    Voilà, à demain pour la suite de l’exposé 🙂

    Réponse
    • 62. michelhebert  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 05:59

      Encore un autre bon choix; j’en ai l’eau à la bouche!

      Réponse
  • 63. eletufe pierre  |  1-04:00 lundi 17 septembre 2012 à 21:49

    Dans le monde, chaque pays constate une saison creuse au point de vue touristique !
    Pour parer à cela, un ‘‘échange’’ a été mis en place entre l’Europe et l’Amérique du Sud. En effet, une entente a été passée, chacun doit encourager 25 000 de ses résidents à visiter, l’autre destination. C’est comme cela que 50 000 vont servir à promouvoir le voyage en basse saison. Des ententes avec les compagnies aériennes et les tours opérateurs ont été passées, pour faciliter le transit de ces nouveaux visiteurs, faire élargir les gammes de clientèle. Chaque pays va créer sa promotion nationale et cible une clientèle pour laquelle il va faire des efforts d’adaptation…
    Exemple : ‘‘L’Espagne compte faciliter le voyage des personnes résidant en Argentine, au Brésil ou au Chili, âgées de plus de 60 ans et possédant la double nationalité, ainsi que des Espagnols résidant en Argentine, au Brésil ou au Chili, âgés de plus de 60 ans, et voyageant en compagnie de leurs conjoints et/ou enfants argentins, brésiliens ou chiliens.
    Principales destinations italiennes et européennes.
    La compagnie fournira dans les prochains mois des offres dédiées aux passagers éligibles.’’

    Réponse
    • 64. michelhebert  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 05:58

      Vraiment intéressant comme choix de sujet. J’ai bien hâte d’en entendre plus.

      Réponse
  • 65. Dorlet Charlotte  |  1-04:00 lundi 17 septembre 2012 à 21:54

    Les impacts du naufrage du Costa Concordia sur le marché des croisières

    Le 13 janvier 2012, le Costa Concordia coulait en Méditerranée, faisant 32 victimes. Quelles furent les impacts de ce naufrage sur le secteur des croisières ? Et quelles furent les solutions envisagées pour relancer le marché ?

    La diffusion en boucle des images de cette catastrophe a créé une certaine psychose chez les futurs clients, et même chez les habitués de ce type de vacance. C’est donc sans grande surprise que le milieu des croisières encaisse une perte de 10% des réservations en début d’année 2012.

    Par ailleurs c’est l’image de marque des compagnies de croisière et plus particulièrement de Costa Croisière, qui fut durement touché et ce après la révélation du manque de professionnalisme de l’équipage et surtout de la désertion du capitaine du navire.

    La clientèle s’annonce donc difficile à reconquérir, surtout la cible phare « les familles », puisqu’elles ont désormais une vision in sécuritaire du milieu.

    Alors, quelles solutions pour l’avenir ?

    A un moment ou les Français sont durement touchés par la crise économique, le meilleur moyen de remonter la pente et d’attirer les clients c’est bien sûr de jouer sur l’aspect financier. Ainsi en baissant le prix des croisières de 25%, on enregistre une augmentation des réservations de près d’autant, démontrant bien qu’il s’agissait bien meilleur choix stratégique à mettre en place.

    Il semblerait donc qu’en temps de crise, plus que la réputation, ce soit les prix que les Français regardent avant tout pour choisir leurs types de vacances.

    Réponse
    • 66. michelhebert  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 05:57

      Comme l’a si bien dit mon collègue, M. Turcotte, hier : « Parlez-en en mal, parlez-en en bien mais parlez-en quand même. ». Bon choix pour illustrer la contradiction et la force d’attraction des catastrophes sur les gens.

      Réponse
  • 67. Kateline D'AURIA  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 00:24

    Bonjour,

    Voici le résumé de mon exposé pour le cours de mise en marché de produits touristiques. Mon choix s’est porté sur le secteur hôtelier. J’ai trouvé l’article intéressant car il concerne la France, un des premiers pays touristique mondial. De plus c’est un article récent qui date de 2011, riche en informations.

    Dans une société où les individus deviennent de plus en plus exigeants, les entreprises doivent sans cessent adapter leurs produits, leurs services, leurs prestations. L’industrie du tourisme et plus particulièrement de l’hôtellerie est concernée par ces changements. Elle se doit de réajuster constamment ses offres afin de répondre à la demande de ses clients. Cependant, on observe que les hôtels se doivent de satisfaire leurs hôtes, mais aussi et surtout, d’anticiper leurs demandes. Dans l’hôtellerie de luxe, chaque détail compte, il faut être performant sur tous les plans, tout en étant original pour se distinguer.
    Ainsi, comment font les hôtels pour fidéliser ou pour attirer des clients ? Quelles sont leurs stratégies ? Quels moyens mettent-ils en place pour se faire connaître et pour être originaux ?
    La réponse à toutes ces questions demain dès 8h !

    Réponse
    • 68. michelhebert  |  1-04:00 mardi 18 septembre 2012 à 05:54

      Très bon début. Je trémousse à l’idée de découvrir la suite 🙂 Merci pour le choix.

      Réponse
  • 69. David Malicorne  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 18:45

    Bonsoir,

    Mon choix c’est porté sur la création de guide touristique sur mesure. Si j’ai choisi ce sujet, c’est tout simplement parce que les biens et services proposés, par les entreprises étudiées semblent être vraiment innovants. Aussi car les maisons d’édition ce lancent dans une stratégie marketing de personnalisation des produits, plan très en vogue ces temps-ci.

    Dans le secteur de l’information touristique les guides de voyages imprimés sont de moins en moins consultés. A l’aire du numérique tous les supports papier sont délaissé au détriment des outils informatiques. En effet ces guides touristiques que l’on se procure dans les librairies ou magasins spécialisés, sont très souvent critiqués, car d’une année à l’autre ces ouvrages deviennent désuets, mais surtout ils s’adressent à tous les types de voyageurs rendant le produit souvent neutre et impersonnel.
    Aujourd’hui on observe de plus en plus de plateformes Web qui proposent différentes formules pour obtenir de l’information touristique. Et les professionnels du voyage l’ont bien compris, désormais ils s’affairent à répondre à cette demande grandissante. Mais comment ?

    A demain pour plus d’informations.

    Réponse
    • 70. michelhebert  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 19:55

      J’ai hâte de t’entendre car on voit encore énormément des versions imprimées de ces guides touristiques dans les librairies. À toi de nous faire découvrir les alternatives. Bonne soirée.

      Réponse
    • 71. Emilien  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 21:21

      Je regrette de ne pas être dans ce groupe ! Ça a l’air très intéressant !

      Réponse
      • 72. michelhebert  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 21:25

        🙂

  • 73. Dubois Alexandra  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 19:22

    Bonjour à tous,

    Aujourd’hui, le monde de l’hôtellerie et de la restauration est en plein essor.
    Il cherche sans cesse de nouveaux concepts et de nouvelles technologies afin de satisfaire ses clientèles et même en attirer des nouvelles.

    C’est pourquoi je vous présenterais demain quelques stratégies déjà mise en place par des hôtels qui sont situés partout dans le monde, afin d’améliorer leur compétitivité et suivre le chemin de l’innovation.

    Les stratégies réalisées sont chacune faite pour viser un segment de clientèle précis que ce soit la clientèle d’affaires, les femmes, les familles ou encore la jeune clientèle. Ces stratégies sont le résultat de la recherche, d’une certaine ouverture d’esprit, du sérieux et des compétences acquises dans ce domaine.

    Pour vous présenter cela par des exemples concrets, nous partirons de Barcelone en Espagne pour remonter par Paris en France puis nous passerons par
    Los-Angeles pour finir à New-York.

    Rendez-vous demain pour vous révéler tous ces nouveaux concepts réalisés avec beaucoup d’originalité.

    Réponse
    • 74. michelhebert  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 19:58

      Ce sera sûrement intéressant de découvrir ce que les hôtels des villes choisies font de particulier selon les clientèles. Bonne soirée.

      Réponse
  • 75. VIOSSAT Albin  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 21:31

    Bonsoir,

    Les musées sont parmi les principaux attraits touristiques des grandes villes. Par exemple, le Louvre, à Paris, représente un flux annuel de 8,5 millions de visiteurs, dont la majorité est des touristes.

    Comme toutes les places commerciales, les musées cherchent sans cesse à accroître leur nombre de visiteurs.
    Les stratégies qu’ils doivent développer pour cela font appel à la communication et aux relations publiques.

    De plus, depuis quelques années, les nouvelles technologies font partie intégrante de notre vie de tous les jours. Elles sont souvent utilisées par les annonceurs pour nous faire passer des messages et retenir notre attention.

    C’est donc tout naturellement que les musées se sont tournés vers ces nouvelles technologies pour attirer de la meilleure des manières possibles leurs futurs clients.

    Nous verrons demain que les musées ont profité de l’émergence des applications pour portables intelligents, pour donner une image d’eux même moderne et en lien avec son temps.

    Je vous donne rendez-vous demain pour plus de détail sur cette belle adaptation des musées aux évolutions de la société.

    Réponse
    • 76. michelhebert  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 21:59

      Tu nous mets vraiment en appétit. C’est une bonne façon de créer des attentes 🙂 À demain.

      Réponse
  • 77. joffrey  |  1-04:00 lundi 24 septembre 2012 à 23:59

    En novembre 2010 la gastronomie française est entrée au patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est évolution a eu un retentissement médiatique mondialement reconnu. Déjà depuis de nombreuse années la France développe de nombreux produits touristiques autour de cet art si réputé. En Europe précisément, de nouveaux produits ont été créé, comme les smart box. Les guides gastronomiques ont considérablement évolués d’un point de vue technique.
    A l’heure actuelle tous les moyens de communications sont utilisés pour communiquer cet art de la table si jalousé par d’autre pays. Le but étant de faire développer un secteur touristique qui représente l’un des axes de motivation principal chez les touristes étranger. Les guides qui sont vendus maintenant sous différents format tel-que les applications pour Smartphones, ou bien encore les sites internet de chefs cuisiniers.
    Les stratégies qui sont mises en place dès à présent, ont pour but de développer l’originalité et le savoir-faire français. Ce dont je vais parler a pour objectif, de faire découvrir quelques méthodes qui sont utilisés pour faire connaitre de mieux en mieux les tables françaises.

    Réponse
    • 78. michelhebert  |  1-04:00 mardi 25 septembre 2012 à 05:59

      Auparavant, nous avions les chefs français et les guides touristiques des éditeurs français. Maintenant, nous avons les guides touristiques sur les chefs français… 🙂 Ça semble un sujet très intéressant. À tout à l’heure.

      Réponse
  • 79. joffrey  |  1-04:00 mardi 25 septembre 2012 à 07:29

    je suis un couche tard, mais vous un lève tôt:)

    Réponse
    • 80. michelhebert  |  1-04:00 dimanche 30 septembre 2012 à 21:00

      Oups, j’ai oublié de publier ton commentaire; je devais dormir 🙂

      Réponse
  • 81. ludovic  |  1-04:00 lundi 1 octobre 2012 à 16:30

    Quoi de plus utile et de plus efficace de nos jours pour rejoindre une destination éloignée que l’avion ?
    Aujourd’hui ce mode de transport s’est largement démocratisé et rares sont ceux qui n’ont jamais emprunter un avion. Dans ce contexte, la guerre commerciale que se livrent les compagnies aériennes est extrêment rude.
    Chacune de ces compagnies devant sans cesse innover, proposer aux clients de nouveaux services ou améliorer ceux qui sont en place, ainsi que la qualité globale du voyage, à savoir, la ponctualité, le confort, le professionnalisme, le tout assorti à un prix convenable.
    Une des plus grandes compagnies aériennes américaines, US Airways a ainsi été obligée de se restructurer en profondeur depuis une dizaine d’années.
    Au bord de la faillite totale en 2001, la compagnie a dûe opérer divers changement internes, surnommée aux Etats-Unis, US Lessways, elle a également dûe offrir de nouveaux produits, améliorer sa relation avec les clients et offrir des billets d’avions à des prix plus attrayants que ses concurrents.
    Nous verrons donc plus en détails les causes de cette crise qu’à surmontée US Airways afin de mieux comprendre se nouvelle stratégie commerciale et l’impact de celle-ci sur le comportement des consommateurs.

    Réponse
    • 82. michelhebert  |  1-04:00 lundi 1 octobre 2012 à 19:36

      J’ai bien hâte de te voir prendre ton envol demain en classe 🙂

      Réponse
  • 83. roussez  |  1-04:00 lundi 1 octobre 2012 à 20:25

    Aujourd’hui, l’hôtel se réinvente. Il se renouvelle. Les clients ne veulent plus s’y rendre pour être enfermé dans une chambre qui ne vit pas, qui n’a pas d’histoire. L’hôtellerie doit offrir plus à sa clientèle! Les établissements hoteliers des années 2000 doivent alors adopter une stratégie pour se démarquer des autres et surtout attirer la clientèle. Demain, je vous présenterez donc les différentes idées qu’ont eux certains hôtels pour faire la différence et offrir un service d’exception à leur client préférés, que ce soit des femmes, enfants ou encore des gens d’affaire. Nous verrons aussi que la satisfaction de la clientèle passe par le design de l’établissement. En effet, une déco raffinée, originale et réalisée avec goût rend un séjour plus agréable, innoubliable, voir marquant ! Enfin, les clients, comme nombre d’entre nous d’ailleurs, désirent de plus en plus bénéficier des meilleurs équipements et nouvelles technologies à porté de main. Ainsi, je vous présenterez deux hôtels-restaurants qui répondent parfaitement aux attentes des plus « accros » d’entre nous. J’ai trouvé l’article très interessant, voir surprenant ! J’espère qu’il vous plaira aussi!

    A demain !

    Réponse
    • 84. michelhebert  |  1-04:00 lundi 1 octobre 2012 à 21:34

      J’ai également bien hâte de découvrir comment ces hôtels adaptent leurs stratégies pour répondre aux attentes de leurs clientèles respectives. À demain.

      Réponse
  • 85. bouajila  |  1-04:00 lundi 1 octobre 2012 à 23:47

    Bonsoir à tous,

    En 2011, on recensait plus de 5 milliards de passagers aériens dans le Monde et ceci ne fait que d’augmenter d’année en année. C’est pourquoi, j’ai choisi de vous parler d’un article qui nous parle des activités que nous proposent les aéroports ces dernières années.
    Nous verrons dans une première partie ce que nous offrent les aéroports pour se divertir et faire passer le temps lors des escales des voyageurs.
    Puis, dans une deuxième partie, nous verrons les différents moyens mis en place qui nous permettent de se reposer et même de faire un petit somme. Toutes ces innovations vont permettre aux aéroports de fidéliser les passagers et d’augmenter leur chiffre d’affaire malgré la crise économique qui a fait des ravages ces dernières années.

    Réponse
    • 86. michelhebert  |  1-04:00 mardi 2 octobre 2012 à 05:14

      Autrement dit, tu vous nous expliquer ce que nous pouvons faire dans les aéroports avant de s’envoyer en l’air… Tendancieux mais intéressant 🙂

      Réponse
  • 87. Amar Roumadi  |  1-04:00 dimanche 28 octobre 2012 à 18:27

    Bonjour à tous,

    En tant que touriste, je pense que le mode d’hébergement lors du séjour est un sujet important à étudier. Il doit respecter le style de voyage recherché (loisirs, confort, romantique…), la proximité par rapport au lieu à visiter et le budget hébergement attribué.
    Cependant, mis à part les hébergements classiques tels que les hôtels ou les appartements, il existe des hébergements bien plus atypiques et originaux…

    Inutile de vous demander si vous connaissez tous, le camping traditionnel ? Et bien figurez-vous que d’autres modes d’hébergements se cachent à travers le camping, tel que le Glamping… Cette tendance interpelle une clientèle qui n’aurait probablement pas choisi le camping traditionnel comme mode d’hébergement.
    Ensemble nous verrons ce qu’est le Glamping et comment ce phénomène prend de l’ampleur en gagnant le cœur des touristes. Des exemples de sites pratiquants le Glamping et des chiffres portant sur son évolution seront mis en avant pour en savoir d’avantage sur ce style d’hébergement.

    Amar Roumadi.

    Réponse
    • 88. michelhebert  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 07:05

      Ça semble prometteur! À mardi.

      Réponse
  • 89. haouassofiane  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 01:13

    Bonsoir tout le monde,

    Pour ma présentation orale du mardi 30 octobre 2012, j’ai décidé de vous faire découvrir un nouveau concept que vous n’êtes pas prêt d’oublier et sa je peux vous l’assurer pour ceux qui ne le connaissent pas bien sûr.

    Dans le monde du tourisme la concurrence ce fait rude pour offrir aux consommateurs la meilleure destination, le meilleur voyage. Le problème d’aujourd’hui est que tout le monde a perdu la réelle définition du terme voyage… En effet, nous avons tous perdu en grande majorité le goût du voyage et son sens réel : découvrir de nouvelle culture, de nouveaux modes de vie, de nouveaux endroits et être loin de tout problème.

    Grâce à l’agence de voyage Traditours vous allez pouvoir retrouver toutes sensations, du début jusqu’à la fin du voyage. En effet, Traditours à mis en place lors de l’automne 2006 un concept qui a totalement redonner des couleurs à l’aventurier voyageur : grâce à un homme que l’on appelle Jacques Rodier.

    Effectivement ce concept mis en place en 2006 à pris le nom de Voyage Mystère dans les circuits proposés par Traditours. J’aurais donc le plaisir de vous présenter ce fameux et fabuleux concept lors du prochain cours de mise en marché des produits touristiques.

    A Mardi !

    Réponse
    • 90. michelhebert  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 07:06

      Nous mystifieras-tu Sofiane? 🙂 À mardi.

      Réponse
  • 91. Elise  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 15:30

    Bonjour, Bonjour
    Mon exposé porte sur la forfaitisation des produits et services touristiques.

    Qu’est ce que la forfaitisation ?
    C’est la vente de deux ou plusieurs produits ou services à un prix inférieur à la somme des prix unitaires de chacun de ces produits ou services.
    Ces produits ou services peuvent être un moyen de transport, une attraction, de l’hébergement, de la restauration, une visite guidée…
    La différence entre une combinaison de produits touristiques et un forfait vient du fait qu’un forfait doit nécessairement réunir des prestations d’au moins deux partenaires distincts et ne peut être la combinaison de plusieurs produits ou services au sein de la même entreprise.

    Entre 1998 et 2003, les dépenses effectuées par les Canadiens pour l’achat de forfaits touristiques au Québec ont connu une croissance de 105%
    Toutefois depuis les années 1990, le concept de forfait, c’est quelque peu modifié, et laisse un plus grand choix aux consommateurs afin qu’ils choisissent eux-mêmes leurs prestataires. Aujourd’hui le concept de forfait fait partie intégrante de l’industrie du tourisme.

    A Mardi !

    Réponse
    • 92. michelhebert  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 16:05

      Je comprends donc que tu nous parleras de ces modifications au concept de forfait. Au plaisir de t’écouter. À demain.

      Réponse
  • 93. Karol-Anne  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 20:46

    Bonjour à tous,
    Alors pour ma présentation dans le cadre du cours de Mise en marché touristique, j’ai choisi un sujet qui devrait plaire surtout aux femmes. De nos jours, les femmes sont devenues indépendantes et prennent leurs vies en mains. Elles ont des carrières, font des activités qui leurs plaisent, fréquentent les bars, bref elles font tous ce qu’un homme peut bien faire! Parmi toutes ces choses qu’elles peuvent et aiment faire seules, il y a les voyages.
    De nos jours, il n’est pas rare de voir un groupe d’amies partir en voyage entre filles et de laisser les hommes à la maison. Même certaines plus aventureuses, comme moi, vont aller jusqu’à partir toutes seules. Cependant, il demeure toujours la question de la sécurité. Les femmes ont beau être devenues indépendantes et fortes, elles n’en demeurent pas moins vulnérables dans certaines situations.
    Afin de pallier à ces problèmes de sécurité et afin d’attirer les femmes dans leurs hôtels, plusieurs hôteliers à travers le monde aménagent des chambres, des étages et parfois même des hôtels complet exclusivement réservées aux femmes. Décor dernier cri, méga dressings, miroir chauffant antibuée pour la salle de bain, fer à friser, fer plat, kit de survies (rouge à lèvre, bas de nylon, parfums, robe noire, etc.), minibars spécialement remplis et j’en passe. Les femmes sont accueillies comme des reines dans ces endroits où le personnel s’assure que le séjour de ces dames se déroulent le mieux possible et que tout soit à leurs goûts!

    Réponse
    • 94. michelhebert  |  1-04:00 lundi 29 octobre 2012 à 21:27

      Faudra te contenter d’une salle de classe ben ordinaire pour une présentation sur un sujet qui ne l’est pas 🙂
      À demain.

      Réponse
  • 95. maximesimonin  |  1-04:00 jeudi 8 novembre 2012 à 19:15

    Bonsoir à tous,

    J’aurais le plaisir de vous faire part durant le prochain cour, de ma formidable découverte qui mettra l’eau à la bouche de bon nombre d’entre vous!
    Il s’agit de destination de rêve promu par l’agence de voyage Luxethika.

    Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au fil des ans, le tourisme a changé grâce à l’évolution des législations (congés payés) mais également grâce aux évolutions technologiques (avions, train à grande vitesse, etc.).
    De cette façon, de plus en plus de monde part en vacances et ce de plus en plus souvent et de plus en plus loin. Du fait, l’industrie du tourisme à également considérablement augmenté, en s’implantant dans toutes les régions du monde.

    Mais ce qu’on oublie bien souvent, c’est que pour pouvoir nous offrir nos vacances de rêves, les enseignes du tourisme et de hôtellerie ont dû aménager ces destinations. Ces aménagements, pour le bonheur des uns, créés d’importantes conséquences sociaux-culturels et écologiques pour d’autres.

    Mais pourquoi ai-je choisis cette agence? Qu’a-t-elle de spéciale?

    Et bien, Luxethika sélectionne uniquement des hôtels de luxe dans des cadres paradisiaques mais surtout, qui respectent l’éthique du lieu. Ainsi, le tourisme profite aux visiteurs et aux populations locales.

    La suite? Mardi 13 novembre!

    Maxime Simonin

    Réponse
    • 96. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 09:49

      On dirait que ce sera un bon exemple de tourisme durable. À voir effectivement demain!

      Réponse
  • 97. Rebecca Béné ADEGOKE  |  1-04:00 dimanche 11 novembre 2012 à 22:51

    Eh amis Franco-Matanais !
    Pour cette semaine de contribution au blog, j’ai décidé de vous présenter une toute nouvelle application pour Smartphone. Avis aux amateurs d’applications et smartphones, et j’en connais pas mal dans la classe ;).
    C’est un article de La Voix de l’Est, journal québécois qui présente l’actualité. C’est un article écrit par Marie-Eve LAMBERT et publié le 8 novembre 2012 sur le site de la presse.ca. Elle nous présente la nouvelle application lancée par l’entreprise Solutions Braintonik, Nestor. Qui est-ce ? C’est un nouveau « joujou » pour les accros de Smartphones et d’applications et pour les amateurs de voyages et de découvertes. En effet, c’est un guide touristique qui va permettre aux touristes à la fois régionaux et internationaux de pouvoir découvrir les différentes régions québécoises. C’est une version pilote qu’a mis en route l’entreprise. Elle présente pour commencer la région de Montérégie ; région située au Sud de Montréal.
    J’aurais le plaisir de vous faire découvrir cette toute nouvelle application mardi prochain.
    A Mardi !

    Rebecca ADEGOKE

    Réponse
    • 98. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 09:51

      J’ai bien hâte de voir ce que cette application québécoise a dans le sang. À demain!

      Réponse
  • 99. mgarrec08  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 12:11

    Si avant la lumière n’avait que pour rôle d’être fonctionnel et sécuritaire, aujourd’hui elle tend à évoluer. De nos jours, de nombreuses métropoles utilisent la lumière pour se construire une identité nocturne et développer par ce fait une attractivité touristique. Selon les villes, le plan lumière va porter sur des objectifs différents. Bien souvent, le projet de mise en lumière est créé pour dynamiser l’image de la ville et permettre une valorisation urbaine globale. La lumière peut donc être un facteur d’attractivité touristique et par conséquent permettre de séduire une nouvelle clientèle. Je vous parlerais aussi de l’aménagement des espaces publics afin de faciliter le déplacement des touristes d’un site à l’autre et de favoriser les échanges et les expériences touristiques. Enfin je conclurais en établissant les inconvénients que cela engendre. Je vous présenterais cela lundi 12 novembre (demain) en m’appuyant sur des exemples concrets de ville française et québécoise afin de comprendre au mieux cette stratégie touristique.

    Réponse
    • 100. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 19:01

      Ça me semble très lumineux comme sujet! À demain.

      Réponse
  • 101. Audrey Ravelo  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 18:21

    Bonjours a tous!!!

    J’ai décidé, pour la contribution de ce blogue, de parler d’un phénomène international qui est en plein essor depuis quelques années :
    c’est le tourisme médical!

    Aujourd’hui près de 3 millions de touristes issus principalement des pays riches se rendent chaque année dans les pays tels que l’Asie, l’Europe de l’est ainsi que l’Afrique du nord, pour réaliser des actes médicaux ou encore de la chirurgie esthétique, et ce au moindre cout! Toutes les spécialités sont possibles, chirurgie dentaire, ophtalmique, plastique, l’offre est de plus en plus large…
    Je vais alors vous parler en classe et de façon plus claire ce nouveau concept et ensuite, vous présenter les stratégies appliquées par les agences de tourisme médical pour attirer de nouveaux clients/touristes! Les hôtels spécialisés dans ce domaine, ont donc aussi subi des stratégies d’adaptation quant à l’hébergement par exemple.
    J’espère que ce sujet vous intéresse! Je vous dis donc à demain pour les plus curieux! 😉

    Audrey RAVELO.

    Réponse
    • 102. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 19:00

      Mon pouls s’accélère, mon coeur bat tant j’ai hâte de t »entendre sur ce sujet! 🙂 À demain.

      Réponse
  • 103. Sacha Poitevin  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 18:47

    Bonjour à tous!

    Pour ma semaine de contribution au blog, j’ai choisi de vous faire part de lieux touristiques inhabituels et plus particulièrement au niveau de l’hébergement.
    J’ai trouvé un article sur le site internet québécois de Veille Tourisme qui m’a paru intéressant, j’ai donc choisi de vous le faire partager.

    En effet, généralement, les offres touristiques proposent des circuits qui correspondent aux critères récurrents des consommateurs. Mais certains promoteurs, décident du contraire et proposent des lieux d’hébergement plutôt inhabituels. De plus en plus, les voyageurs partent pour vivre des expériences uniques et cherchent l’aventure. Les promoteurs l’ont bien compris et ont donc proposé ces solutions.

    Si vous aussi, vous avez le gout de l’aventure et aimez les endroits surprenants alors ceci est fait pour vous!
    Rendez-vous en cours Mardi!

    Bonne soirée à tous!

    Sacha Poitevin.

    Réponse
    • 104. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 22:53

      Ça me rappelle la fois où j’ai dormi dans une boîte avec plein de serpents venimeux. Oups, ça c’était le premier James Bond! Au plaisir de découvrir ces endroits. À demain.

      Réponse
  • 105. Claire  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 22:26

    Bonsoir,

    Les «5 à 7» tout le monde connaît maintenant, cela peut même paraître banal ou ennuyant. Mais ça c’était avant. Depuis un moment, une nouvelle tendance est arrivée sur le marché hôtelier: le partenariat entre des micro-brasseries et des établissements hôteliers. La situation économique mondiale influant directement sur le budget des ménages consacré aux vacances et week-end, les hôtels connaissent alors une baisse de fréquentation, tandis que les campings se remplissent un peu plus chaque année, le marché hôtelier a alors besoin de proposer de nouvelles expériences, afin d’attirer à nouveau les clients, et pourquoi pas voir arriver une nouvelle clientèle dans les établissements.
    Le concept : la micro-brasserie en association avec l’hôtel crée une bière personnalisée ou mettent en avant les bières artisanales locales déjà en vente dans la région et propose des dégustations dans l’hôtel.
    Le but de ce nouveau concept est de créer une expérience unique pour le visiteur, l’apéritif est un moment convivial et permet une socialisation pour les visiteurs. Il y a alors une sorte de mixité de clientèles, que ce soit des touristes à la recherche de nouvelles expériences ou bien des résidents locaux.
    Et pour illustrer ce concept, des exemples de partenariats seront présentés.

    Bonne soirée !

    Claire.

    Réponse
    • 106. michelhebert  |  1-04:00 lundi 12 novembre 2012 à 22:52

      Je crois que nous allons boire à ta santé demain 🙂

      Réponse
  • 107. Julie  |  1-04:00 samedi 17 novembre 2012 à 18:16

    Bonjour tout le monde,

    Pour ma présentation du mardi 20 novembre, je vais vous présentez une ville unique dans le monde et qui risque bien de révolutionner ce dernier.

    Cette ville s’appelle donc Monmouthpedia, c’est la première ville du monde qui est entièrement Wikipédia. En effet , c’est un partenariat entre la ville historique de Monmouth dans le Pays de Galle et la fameuse encyclopédie en ligne : Wiképédia.

    Ce partenariat c’est concrétisé par la mise en place de plus de 1000 codes barres sur des points historiques de la ville. Ces codes barres doivent être numérisés par un smartphone qui redirigera la personne directement sur la page Wikipépédia, du lieu en question sur son téléphone intelligent.
    Cette innovation nous permet donc d’en apprendre d’avantage sur les attraits et les points historiques que propose la ville tout ceci dans 25 langues et de façon ludique.

    J’ai choisit ce sujet car je le trouve très original et surtout cette idée est très innovante.

    Ce mardi je vous en dirais donc plus sur ce nouveau concept ingénieux !!

    Bon week end !!!!!

    Réponse
    • 108. michelhebert  |  1-04:00 dimanche 18 novembre 2012 à 20:55

      D’ici là, il faudra te complaire à Matanemouth! 🙂 À mardi.

      Réponse
  • 109. Charlotte Haouy  |  1-04:00 dimanche 18 novembre 2012 à 18:02

    Bonjour à tous !

    Je pense que tout le monde a déjà envoyé une carte postale lors d’un voyage dans le but de garder contact avec ses proches c’est-à-dire de les mettre au courant de comment vous allez, de ce que vous faites…

    L’histoire des cartes postales est bien longue depuis leur création dans les années 1870… Mais intéressons-nous aux cartes postales de notre ère… de celle du numérique.
    Pour une destination ou une entreprise touristique, la carte postale permet de communiquer ses attributs, ses caractéristiques, ses valeurs et bien souvent, sa culture populaire. Elle a toujours été le souvenir le plus acheté par les touristes. Les entreprises évoluent leur façon de mettre en marché leurs produits ou services avec l’apparition de plus en plus importante de nouvelles technologies…
    Smart phone, guide de voyage et borne interactive sont maintenant mis en place pour la clientèle afin de réaliser leurs cartes postales comme ils l’entendent…
    La suite sera pour mardi !

    Have a good evening !

    Réponse
    • 110. michelhebert  |  1-04:00 dimanche 18 novembre 2012 à 20:56

      J’aurais bien voulu te répondre par carte postale mais ça attendra… À mardi.

      Réponse
  • 111. Thuly Rémy  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 18:31

    Bonjour à tous,

    Je vous présente une petite introduction du sujet que j’animerai le mardi 20 novembre dans le cadre du cours Mise en marché de produits touristiques (414-514-MT).

    Le tourisme se diversifie toujours un peu plus et devient éternel. Je fonde cette certitude sur la capacité du tourisme à muter et évoluer. Cette capacité d’adaptation permet de toujours correspondre à la demande et répondre à différents besoins. Dans le cas du cyclotourisme, son avenir est prometteur départ une demande de plus en plus présente ainsi qu’une offre toujours plus diversifiée avec des aménagements spécifiques qui profitent aux cyclotouristes.

    L’idée est simple mais séduisante : partir en vacances, à la découverte de nouveaux paysages en respirant le bon air. Le vélo est un formidable loisir et les aménagements se développent afin de permettre de faire du tourisme en toute sécurité.

    La suite demain matin, patience…

    En vous souhaitant une bonne soirée,

    Rémy

    Réponse
    • 112. michelhebert  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 21:20

      Vraisemblablement, c’est un sujet qui ne se dégonflera jamais… À demain.

      Réponse
  • 113. Lara  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 20:11

    Bonjour à tous !
    Pour ma semaine de contribution au blogue dans le cours de mise en marché de produits touristiques, j’ai choisi de vous parler du marketing vert.

    Aujourd’hui nous sommes dans une société qui se soucie de plus en plus de l’environnement. Et chaque geste ou achat que nous faisons doit être réfléchi et nous devons prendre conscience de notre impact sur l’environnement.

    Ainsi même en marketing dans le secteur touristique les choses évoluent, on appelle ça le marketing vert. Le principe est d’avoir des arguments honnêtes qui exigent la transparence de la part des organisations touristiques.
    Mardi nous verrons plusieurs exemples d’attraits touristiques qui communiquent et illustrent le marketing vert!

    J’ai choisi ce sujet, car je pense que le développement durable et le respect de l’environnement sont de plus en plus importants dans nos vies. Et que j’essaye de tous les jours de faire des efforts pour protéger l’environnement. Et avoir un futur plus propre.

    La suite mardi!
    Lara

    Réponse
    • 114. michelhebert  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 21:23

      Si je comprends bien, tu ne t’es vraisemblablement pas mise au vert pour réaliser cette recherche 🙂 À demain.

      Réponse
  • 115. gaetanmarien  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 20:18

    Bonsoir à tous,

    Pour ma part, je vais vous présenter ce que les hôtels ou restaurants haut de gamme sont prêt à faire pour garder leur clients ou en avoir de nouveau.

    Ce que je vais vous présenter j’ai pu le vivre de l’intérieur. En effet, je pense que ce n’est plus vraiment un secret maintenant mais j’ai étais apprenti cuisiner dans un restaurant gastronomique par le passé.

    Généralement, les hôtels et restaurants sont prêts à faire quelques efforts pour garder leur clientèle, en particulier les habitués, ou avoir de nouveaux clients mais cela n’est jamais très poussé comparé aux hôtels de luxe. Certains d’entre eux sont prêts à répondre à beaucoup de demande même les plus contraignantes si cela leur permet d’avoir de nouveaux clients et de les fidéliser. Lors de mon travail j’ai donc pu voir certaines de ces demandes spéciales comme par exemple la réservation d’une de nos cuisine car le client était venu avec ces propres cuisiniers ou encore l’atterrissage d’un hélicoptère dans le parc de l’hôtel mais je ne vais pas tout dévoiler maintenant.

    Si vous voulez en apprendre un peu plus sur ces exemples ainsi que sur ceux que j’ai gardés pour moi pour le moment, venez assister au cours de demain.

    Gaëtan

    Réponse
    • 116. michelhebert  |  1-04:00 lundi 19 novembre 2012 à 21:25

      J’imagine que tu as mis la main à la pâte pour ce travail… Et merci pour l’incitatif à se présenter au cours 🙂

      Réponse
  • 117. Jory  |  1-04:00 mardi 20 novembre 2012 à 01:00

    Salut tout le monde !

    Pour ma contribution au blogue j’ai choisi le sujet du tourisme à risque.

    Au début je ne savais pas trop où chercher mon sujet pour ma contribution au blogue. Puis je me suis souvenu d’un documentaire que j’avais vu en France qui racontait le voyage d’un français en Corée du nord qui montrait comment se déroulait le tourisme dans e pays le plus fermé au monde. Donc j’ai affiné mes recherches sur le tourisme à risques.

    J’ai choisi ce sujet car c’est une stratégie vraiment étrange utilisée par les agences de voyages. En effet c’est pas tout le monde qui va se dire : « Tiens et si on partais en vacances dans un pays en guerre ». J’étais curieux de savoir quels arguments ils mettaient en avant pour attirer leur clientèle et surtout quelle est la clientèle pour ce type de séjour atypique.

    L’agence Cosmopolis, qui se situe à Paris, propose à ses clients des circuits peu communs comme la visite des pays qui sont carrément en conflits comme la Lybie ou encore l’Irak mais également la visite de pays sous dictature comme la Corée du nord qui est le pays le plus fermé et controlé du monde.

    Pour avoir plus de renseignements à ce sujet rendez-vous demain au cours

    Jory

    Ps: je vous mets le lien de la vidéo pour les intéréssés (ça vaut vraiment le coup d’oeil)

    Réponse
    • 118. michelhebert  |  1-04:00 mardi 20 novembre 2012 à 08:07

      C’est plutôt différent! Je viens de jeter un coup d’oeil au vidéo. Ah, si mes étudiants étaient obéissants comme ces jeunes nord-coréens… 🙂 À tout à l’heure.

      Réponse
  • 119. neumann  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 10:04

    Bonjour à tous,

    J’ai choisi le thème de « comment dynamiser sa ville », en effet le Québec compte plus de 1000 municipalités de moins de 10 000 habitants. Le but est que le maximum de commune soit dynamique comme le sont déjà certaines. Celles-ci proposent des milieux de vie attrayants par la diversité des emplois offerts, des styles de vie, de la scène culturelle et artistique, des loisirs, de leur ambiance et de leur authenticité.
    Nous allons nous pencher sur le groupe The Association for Enterprise Opportunity à créer le concept de saveur régionale, le but étant d’aider les localités rurales à mieux se développer. Cette stratégie à trois objectifs qui sont bâtir une communauté où il fera bon vivre; accueillir des visiteurs qui sauront apprécier les atouts de l’endroit; inciter les enfants qui grandissent dans la communauté à y considérer leur avenir. Pour ce faire le concept de saveur régionale mise sur 5 principes que je développerais mardi.
    Nous aborderons également l’importance des médias sociaux qui sont un des éléments clés pour réussir à faire connaitre sa petite ville.

    pierre n

    Réponse
    • 120. michelhebert  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 16:13

      On dirait que ce sera un bon exemple de « petit train va loin » ou « d’un pas à la fois ». À demain

      Réponse
  • 121. Suzy Bergeron  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 12:20

    Suite à ma participation au Forum du Québec Maritime où j’ai été très intéressée par les discussions autour de la quête d’authenticité dans le secteur du tourisme, j’ai décidé de vous parler du contact que les voyageurs peuvent avoir avec la population locale.
    En effet, la quête d’authenticité est une grande tendance en ce moment dans la demande touristique. Pourquoi? Parce que les voyageurs recherchent de nouvelles expériences. Ils veulent sentir un contraste avec leur vie quotidienne, une différence, de l’évasion, mais surtout, ils veulent vivre du « vrai ».
    Quelle clientèle vise-t-on ici précisément? Tout simplement les petits groupes ou les voyageurs solitaires à la recherche d’inédit et de contact avec la population visitée. Qui peut nous fait découvrir l’aspect véritable d’une ville? Les locaux! Nous pouvons observer ce phénomène un peu partout dans le monde, autant en Amérique qu’en Europe.
    Le couchsurfing, l’échange de maisons, et les visites guidées par des habitants de la ville ont été les premiers concepts de ce genre de tourisme. Aujourd’hui, comment ça s’est développé? La suite excitante prévue au prochain cours!

    Réponse
    • 122. michelhebert  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 16:14

      Ça me rappelle mon premier cours au bacc en tourisme à l’université intitulé « Tourisme et société »; que de souvenirs… 🙂 À demain

      Réponse
  • 123. Lucie  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 18:29

    Bonsoir à tous,

    Demain je vous présenterai un article qui aura comme sujet « la tendance cash-less gagne l’industrie touristique ». Pour tout le monde dépensé de l’argent est devenu une habitude et fait partie de notre quotidien ; mais qui aime attendre pour payer lors d’un festival ou encore quand vous passez d’agréable vacances au soleil ? Personne. C’est pourquoi, aujourd’hui il est possible de payer un séjour dans un hôtel, un repas dans l’avion ou encore une consommation dans un festival avec son empreinte, son téléphone ou encore un bracelet. Ces moyens de payements voient de plus en plus le jour dans l’industrie touristique. On appelle cela, le cash-less (dématérialisation des devises). Cela transforme la façon dont les consommateurs achètent leurs biens ou s’engagent auprès d’une marque ou d’une entreprise.
    Ces différents modes de payements sont appelés Paytouch pour les empreintes digitales, PayBand pour payer avec un bracelet lors d’un festival et pour le payement avec son smartphone il y a différentes possibilités mais il existe également des applications. Tous ces moyens mettent en avant la sécurité, la praticité, la facilité d’utilisation ainsi que la gratuité.
    Nous aborderons donc ce marché en pleine expansion en voyant les différentes méthodes cités au-dessus.

    Bonne soirée et à demain.

    Lucie

    Réponse
    • 124. michelhebert  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 18:51

      Tu recevras ton évaluation par PayLEA… Hâte à demain.

      Réponse
  • 125. Atef Ben Othman  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 21:01

    Hello !
    Demain c’est à mon tour de passer à l’oral ! Et je vais vous parler d’un article d’Hebdo Rive Nord, journal québécois qui présente différents thèmes tels que l’économie régionale, l’actualité, le sport, la culture … Il a été publié le 1er novembre 2012 sur le site de la Hebdorivenord.com.
    Ce magazine est une grande pièce maîtresse dans cette stratégie, il permet de découvrir deux régions simultanément, en ayant la capacité de visualiser des paysages diversifié réuni dans le même but, le tourisme.
    Cela a un impact international ayant pour objectif de faire découvrir, et permet aussi de faire découvrir à ses proches en ayant aussi ce magazine en tant que souvenir de cet agréable séjour au sein du centre de Québec, entre les deux grandes villes principales du Québec, la ville de Québec et Montréal, et ce, toujours dans le but d’attirer les touristes « urbains » dans un cadre beaucoup plus vaste et plus vert.
    Je vais donc vous présenter cette stratégie durant le cours. En espérant que cela vous intéressera.
    Je vous dis donc à demain, en forme et près à découvrir les deux régions québécoises !
    A demain 8heures les amis 🙂 … .

    Réponse
    • 126. michelhebert  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 21:18

      Au plaisir de t’entendre parler de la région de Lanaudière. L’Hebdo Rive Nord fait partie du groupe de presse Transcontinental, un des deux principaux groupes au Québec.

      Réponse
  • 127. Adel  |  1-04:00 lundi 26 novembre 2012 à 23:01

    Bonsoir,

    De nos jours, toutes choses visent à s’améliorer avec le temps. J’ai décidé de présenter une nouvelle manière de contempler, de profiter pleinement et d’une manière inédite, des oeuvres d’art des plus grands peintres au monde.
    Beaucoup de personnes ont une idée assez dégradante des musées, ce sont des lieux sombres et dépourvu de convivialité; mais ça c’était avant! A ce jour, un nouveau concept est apparu aux Etats-Unis.. les musées extérieurs. C’est un nouveau concept mise en place grâce à une collaboration entre certains musées et des communautés locales afin de pouvoir exposer les tableaux dans différents coins d’une ville.
    Aussi,l’équipe de Smithsonian American Art of Museum ont décidé dans le but d’attirer plus de visiteurs, de les faire partciper à différentes étapes de la création d’une exposition. Par exemple lors de la mise en place de l’exposition Art of Video Games, en leur demandant d’en choisir le contenue. C’est ces deux aspects, que je vous présenterez demain lors de mon exposé.

    Bonne soirée.
    Adel

    Réponse
    • 128. michelhebert  |  1-04:00 mardi 27 novembre 2012 à 05:01

      Ça semble fort intéressant. Il faudra toutefois que tu te contentes des quatre murs de la classe pour ton exposé… À plus tard.

      Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


%d blogueurs aiment cette page :